Retour Accueuil

Page Suivante

 QUEYRAC


Situation

Entre fleuve et océan se trouve le village de Queyrac écrit Cayrac sous les romains (carte de Claude massé 1707 écrit Cairac)

L'origine ancienne de documents du 13è attestent de l'existence de Queyrac dans les marais, des sarcophages du 6è ont même été découverts sur la place du village (recherches de la Sté Archéologique de Queyrac-Mr Bernat)

A la fin du 15è le Bas-Médoc, la moitié des terres étaient « gastées par les eaux », il n'y avait que des îles, Jau-Dignac-Loirac et Queyrac. Dans cette humidité on souffre de fortes fièvres que l'on appelait « la médoquine »

Au 17è des Flamands (édit de Henri IV en 1599) dirigent les travaux de dessèchements » du marais.

-Marais de Hollande de Goulée à Queyrac

-Marais de Lesparre

-Marais de St Vivien

Les Flamands enseignent l'usage d'outils agricoles, ils amènent « la Vache Frisonne son vrai nom Frisonne-pie-noir» pour mieux utiliser la fabrication du beurre. (La laiterie à Carcagnieux)

Le 1er syndicat des marais et polders et « Casteyres et Crouteyres » le fut en 1813.

Via les digues, chemins, routes, chenal, le chenal du Guy permettait aux Queyracais de transporter farine, huile de lin, cire, papier, draperies, laines via Bordeaux.

Si les Romains introduisirent le moulin à eau sur les Jalles au 12è apparurent avec les cultures les moulins à vent.

21 moulins à Queyrac

A côté de l'étang le Moulin de Berton :

Construit en 1744 il est baptisé moulin de Varaillon(1854) jusqu'en 1914, fin de la boulangerie Jean Varaillon

Moulin de Carcanieux 1739 le plus vieux.

Tous les moulins de Queyrac : http://www.mairie-queyrac.fr/page-visu.aspx?id=12f092df-5a86-4e26-bf57-57963135a3d5